Home

Retour à l'accueil - Cette page contient la biographie, une liste non exhaustive des expositions, des récompenses et des résultats de ventes publiques du peintre

 EN VENTE AU CATALOGUE
François Baboulet, Paysage du Japon
cliquer sur la photo
Biographie


François Baboulet est né le 12 avril 1914 à Toulouse (Haute-Garonne). Fils de Louis Baboulet, Inspecteur général des PTT, et de Mme, née Berthe Passerieu. Il se marie le 29 avril 1946 à Yvette Micas dont il aura deux enfants. Après ses études au collège du Caousou, il entre à la Faculté de droit et des lettres, puis à l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. Il "monte" à Paris pour suivre des cours à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris (atelier Devambez) dont il sera Lauréat. 

De retour à Toulouse, il est nommé Professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse en 1941, puis il retourne à Paris pour vivre de son métier de peintre à la fin de la guerre en 1945. A partir de cette époque, il est fortement impliqué dans le domaine artistique de la capitale en occupant successivement ou simultanément les fonctions suivantes : Président du groupe les Trois dimensions à la galerie Durand-Ruel (1955-70), Président de la Commission de la professionnalité des Arts graphiques et plastiques (section peinture), Vice-président de la Maison des artistes (Fondation Salomon de Rothschild), Conseiller technique puis Vice-président de la Confédération des travailleurs intellectuels, Président (1968-98) puis Président d'honneur de la Société nationale des Beaux-Arts, Vice-président honoraire du salon Comparaisons, Ancien sociétaire du salon des Indépendants, membre du jury du Salon d'Automne, Président du salon Terres latines du Musée d'art moderne de la Ville de Paris, Peintre titulaire de la Marine puis Vice-président de l'Association des peintres officiels de la Marine, Président du salon SNBA au Carrousel du Louvre (1999), Président de l'exposition Marine 2000 (mairie du 9e arrondissement de Paris), Membre du comité du salon du Grenier à sel d'Honfleur (1998), Chargé de mission aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Il participe à diverses émissions à la radio et la télévision, Il est également auteur de textes et préfaces artistiques.

Il représente également la France en tant qu'artiste invité : au Japon dans les lieux de la Ruche de Riyoharuu, de la ville de Nishinomiya, de Beppu (Kyushu), de la base navale de Yokosuka, à Montréal (Canada), au lac Champlain (Etats-Unis).

Peintre de la réalité poétique, il travaille volontiers dans les Pyrénées, en Normandie, sur la Côte d'Azur et en Bretagne. Ses toiles cherchent à se rapprocher le plus possible de la réalité, souvent en trompe-l'oeil. Ses natures mortes, en particulier, s'inspirent fortement de l'art du XVIIIème siècle pour en donner une lecture moderne .De petit format, ses tableaux témoignent de sa bonté, de son amour de la vie et de son émerveillement devant la nature.

Il meurt le 17 décembre 2010 à Paris.

* Attention aux copies abondantes sur internet

" Ancien élève de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, François Baboulet fut probablement l’artiste peintre le plus engagé dans la vie artistique parisienne de l’après-guerre. Président du groupe les Trois dimensions à la galerie Durand-Ruel jusqu’en 1970, il a marqué dans le même temps de son empreinte la plupart les sociétés que l’on nomme « historiques » : Sociétaire du Salon des Indépendants, vice-président de Comparaisons, membre du jury du Salon d’automne, il était sociétaire surtout de la Société nationale des beaux-arts dont il fut pendant trente ans un président dynamique et respecté. Il avait initié des relations chaleureuses, qui perdurent après lui, entre la « Nationale » et le Japon qui estimait son art et l’invita souvent.

François Baboulet était tout autant impliqué de toute sa générosité et de tout son charisme dans la défense et la protection des intérêts matériels et moraux des artistes : Président de la section peinture de la Commission de la professionnalité des Arts graphiques et plastiques, vice-président de la Maison des artistes, vice-président de la Confédération des travailleurs intellectuels.

Il avait été nommé en 1973 dans le corps envié des Peintres officiels de la Marine où nous nous sommes alors rencontrés. Consacrant le talent de cet artiste toulousain devenu Parisien d’adoption en installant son atelier rue de Tournon, la Marine nationale réveilla son tropisme de grand voyageur en l’envoyant en mission aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon.

François Baboulet était l’un des maîtres d’une génération de peintres dont la créativité, la personnalité, la passion et le talent avaient été affirmés par l’apprentissage d’un solide métier, et structurés par l’imprégnation culturelle et par les traditions des ateliers de l’École des beaux-arts à laquelle il resta attaché toute sa vie. " (François Bellec - de l’Académie de marine - Président d’honneur de la Société nationale des beaux-arts)





Expositions - Récompenses

Les œuvres de François BABOULET figurent dans des collections particulières et des musées, elles furent acquises par l’Etat et la Ville de Paris. Il exposa à la galerie Yoshii à Paris (1998), Isetan à Tokyo (Japon), à la galerie de Seine et Saint-Placide à Paris, à la galerie Laetitia à Brie-Comte-Robert et à la galerie Clappe-Œillet à Toulouse. Il fut nommé Officier de l’ordre national du Mérite et des Arts et des Lettres, Officier du Soleil levant (Japon) et reçut la Médaille de vermeil de la Ville de Paris et le Grand prix municipal de Trouville-sur-Mer.

Exposition, Hangzhou, Zhejiang Provincial Museum, 1994
Exposition, Pékin, Muse
um of Fine Arts, 1994

Bibliographie

"F. Baboulet, L. Berthomme Saint-André, L. Fontanarosa, M. Zeller", Edition : Paris / France, Au souffle de Paris, 1968

"François Baboulet, Zhen Zhong Huang, Qi Wang, Hao Zhang, Société nationale des Beaux-arts
Cent un peintres de tradition française,...", Musée des beaux-arts de Chine, Pékin ; Musée de Zhejiang à Hangzhou, septembre-octobre 1994