Home

Retour à l'accueil - Cette page contient la biographie, une liste non exhaustive des expositions, des récompenses et des résultats de ventes publiques du peintre

 EN VENTE AU CATALOGUE
Paul Collomb, "La Belle Vue", Oil on canvas
cliquer sur la photo
Biographie

Paul Collomb naît le 8 octobre 1921 dans l'Ain à Oyonnax. Il étudie le dessin à Paris en suivant des cours à l'Ecole des Arts Appliqués. Après la Libération, il entre aux Beaux-Arts à Paris, Atelier Souverbie, travaille et vit avec sa femme à « La Ruche » où il a trouvé un atelier. Il voyage en Tunisie. Parallèlement, il travaille à l'atelier et en 1948 au Salon des Moins de Trente ans où il expose La Femme à la Lampe.

Sa peinture qui était, jusque-là, marquée par la fascination qu'exerçaient sur lui Braque et Picasso s'en détache car Paul Collomb se rend compte du danger de ces influences trop fortes et, pour garder son indépendance, entreprend de revenir à une étude directe de la nature, c'est-à-dire au travail sur le motif.

En 1950, il présente un Nu au Fauteuil au Salon de la Jeune Peinture et les Trois Nus aux Salon des Indépendants. Il concourt pour le Prix de Rome et obtient le Premier Second Grand Prix.

En 1951, il poursuit sa collaboration au Salon de la Jeune Peinture, fait partie d'ailleurs du Comité, obtient le Prix Fénéon, Prix de la Casa Velasquez. Il séjourne ensuite à Tolède, Salamanque et, en juin, expose un ensemble d’oeuvres à Madrid. Il rentre en France pour le Salon d'Automne où il expose un Paysage de Tolède.

En 1953, il est invité par les Peintres Témoins de leur Temps (Le Dimanche). Sa passion pour l'Espagne est si forte qu'il retourne y travailler pendant l'été puis part, en octobre, pour Amsterdam, où, pendant un an, il est pensionnaire de l'Institut Français, à la Maison Descartes. En juin, le Musée d'Utrecht organise une exposition de 50 de ses oeuvres sur la Hollande et l'Espagne.

En 1955, il est invité au Musée de Besançon comme Lauréat de la Critique parisienne. Il est nommé sociétaire du Salon d'Automne (Le Repos dans l'Herbe).

En 1958, le Goûter sous les Arbres (Salon de La Jeune Peinture) est acquis par la Ville de Paris.

1959, il expose un ensemble de pastels et de dessins à la Galerie Sagot-Le-Garrec, à Paris, en mai pendant que l'International Gallery de Chicago le présente en mars-avril parmi les Maîtres Français Contemporains. Il est invité à Chartres et séjourne pendant l'été sur la côte normande à Yport. Il assure une très importante exposition à Chicago, en octobre : 50 peintures, 20 pastels, 10 dessins. En juillet, il obtient le Grand Prix de la Ville de Nîmes.

En 1961, exposition particulière : 30 toiles sur deux thèmes : danseuses et arbres, Galerie Lorenceau, à Paris ; il est à Comparaisons, au Salon d'Automne, à l'Institut Néerlandais.

En 1962, l'International Gallery organise une exposition particulière à Chicago : 40 toiles, 20 pastels et dessins.

En 1964, il est invité de nouveau aux Peintres Témoins de leur Temps (L'Amour). Il rentre à Paris et retrouve le philosophe Lucien Goldman avec lequel il s'était lié d'amitié pendant son séjour à l'Institut Français d'Amsterdam. Il participe au groupe international d'Art Figuratif au Japon.

En février 1965, il expose au Salon des Peintres Témoins de leur Temps, thème « Le pain et le vin ». Une toile, Le Déjeuner des vacances, est reproduite en couleurs dans le catalogue. Sur le même style de composition que Le Déjeuner des vacances, il exécute une grande toile : Le Déjeuner des amis avec les portraits de George Besson, Jacqueline Bret-André, des peintres Bardone, Jacques Petit et son épouse, son ami le docteur Maigne (Musée de Besançon). En octobre, exposition particulière à Paris, Galerie Sagot-le-Garrec « Aquarelles et dessins » avec une préface de George Besson.


En 1966, il participe à Souillac et au Musée de Cahors à l'exposition « Groupe des 20 » organisée par Juliette Darle ; puis aux Baux-de-Provence « Continuité de la Peinture Française » de Renoir, Marquet, Bonnard... à aujourd'hui.

En mai-juin 1967, il figure à l'exposition au château de Saint-Ouen, organisée par Juliette Darle, intitulée « 20 peintres d'aujourd'hui » avec plusieurs toiles. De juillet à septembre fait au musée d'Annecy une très importante exposition portant sur 10 ans de peinture, George Besson écrit la préface du catalogue.

En 1968, le Prix Francis Smith lui est décerné. Le Prix consistant en un séjour d'un mois au Portugal, il s'y rend avec sa femme et son fils en empruntant le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il passe quelques jours dans le nord du Portugal, dans la région montagneuse du Minho ; il fait de nombreux dessins lors du pèlerinage de Sao Bento. Cette année-là, Micheline Sandrel vient dans son appartement pour un reportage pour la télévision.

En avril 1969, à la suite du Prix Francis Smith, il fait une exposition particulière d'un ensemble de toiles, aquarelles et dessins à la Casa du Portugal à Paris. En octobre, il se rend à Amsterdam à l'occasion de l'exposition anniversaire de Rembrandt. Il participe à l'exposition itinérante  « Peinture Contemporaine Française » dans les villes importantes du Canada ; ainsi qu'à Tokyo « Art Contemporain Français » et à Manchester.

En mars 1970, exposition particulière à la Galerie Mignon-Massart à Nantes intitulée : « Visages du Portugal ». Préface de George Besson. Exposition particulière à Chicago (International Gallery), toiles, aquarelles, pastels. En octobre, l'International Gallery de Chicago lui organise une exposition particulière à Louisville (USA). A la radio, Roger Bouillot lui consacre deux émissions dans sa rubrique : « Contemporains discophiles ».

En août 1971, il participe à l'exposition de groupe à Hong-Kong « Art Français » organisée par les Relations Culturelles du Commerce Extérieur.

En février 1972 : Exposition particulière Galerie Marcel Guiot avec une préface au catalogue de Jean Dalevèze, les thèmes principaux sont des personnages dans les arbres, des branches de fruits sur le ciel, des paysages de neige. En novembre, il se rend à Vevey, en Suisse, pour le vernissage de son exposition particulière (Galerie Alpha).

En 1973, son ami, le peintre polonais, K. Ostrowski, lui organise une exposition particulière de lithographies, au B.W.A. de Gdnynia (Pologne). En mai, fait un voyage à Grenoble, pour son exposition particulière, Au Temps Retrouvé, pour laquelle Bergotte a écrit la préface. La galerie Marcel Guiot lui organise une exposition particulière à Caracas (Venezuela), Galerie Marcos Castillo, reprenant la préface de Jean Dalevèze sur le catalogue. Le Musée de Saint-Denis lui achète La Fenêtre, une grande toile, 100 Figure.

En 1974, la Galerie Guiot présente, à Paris, un ensemble de son oeuvre lithographique.

En 1975, il voyage en Autriche et en Allemagne pendant l'été pour visiter les musées de Vienne et de Munich.

En 1977, l'International Gallery lui organise une exposition particulière à Lake Forest (USA).

En 1978, nouvelle exposition particulière à la Galerie Guiot à Paris, sur le thème principal du Marais poitevin, en même temps qu'une présentation du livre "A propos de lithographie" (Editions Alphonse-Marré), maître d'oeuvre Jérôme Feugereux. Dans ce livre, des réflexions de Paul Collomb sur sa conception de la lithographie et largement sur sa conception de la peinture. Il commence, en juin, des études d'épaves, en Bretagne, dans la région de Concarneau.

En novembre 1980, exposition particulière au Luxembourg (Galerie Marly). Plusieurs de ses lithographies entrent au Musée de Gdansk (Pologne).


En mai 1981, très importante exposition sur le thème « 20 ans de peinture » au Musée de l'Ain à Bourg-en-Bresse, avec un catalogue préfacé par le conservateur du musée, Françoise Baudson. En même temps, au Centre Culturel Albert Camus de la même ville, se tient une exposition de l'ensemble de son oeuvre lithographique.

En 1982, il est au premier Salon d'Angers organisé par Jean Commère.

En 1983, son exposition particulière à la galerie Guiot à Paris réunit ses principaux tableaux des cinq dernières années : épaves, arlequins, marchés aux fleurs, natures mortes. En été, il voyage à Prague et Vienne et revoit les musées.

En 1984, il est invité à l'exposition France-Japon organisée par Art Yomiuri. L'ensemble de l'exposition circulera jusqu'à la fin de l'année 1984 dans les différents musées japonais et les principales villes de ce pays : Tokyo, Kyoto, Fukuoka.

En 1981, 20 ans de peinture à Bourg en Bresse.

En 1986, monographie par Bertrand Duplessis.

En 1989, thèse sur l'artiste par Benoît Giraud.

En 1992, rétrospective à Angers (de 1943 à 1992). Peintures, dessins, aquarelles, pastels, lithographies. Catalogue avec trente reproductions couleurs. Préface Jean Pérol.

En 1996, Prix O.JI-HO pour la première fois décerné à un peintre européen.

Pauk Collomb décède le 6 octobre 2010 à Paris.

La plupart de ces informations sont titées de l'excellent site www.pcollomb.com consacré au peintre et à son oeuvre, et que je vous conseille de visiter.


Récompenses

1950 : premier second grand prix de Rome
1951 : prix de la Casa de Velãsquez
1951 : prix Fénéon
1955 : lauréat de la Critique parisienne
1959 : grand prix de la ville de Nîmes
1968 : prix Francis Smith
1996 : grand prix Carmon décerné par la Fondation Taylor pour son œuvre
1996 : prix O.JI-HO décerné pour la première fois à un européen par le musée de Kwang-Ju
2002 : médaille d'or au Salon Violet à Paris
2004 : médaille d'or des Arts, Sciences et Lettres
2005 : prix Charles Cottet de Société nationale des beaux-arts
2006 : grand prix Puvis de Chavannes


Œuvres exposées aux Salons

Le Nu au Fauteuil, 1949, huile sur toile exposée à Clermont-Ferrand en 2007
Paysage de Tolède, 1951, exposé au Salon d'Automne
Le Passager du Gois, acquis par la ville d'Angers en 1987
Les Grands Champs de Blé, Salon Comparaisons de 1992
La Tricoteuse, figure à l'exposition de La Ruche au musée du Montparnasse en 2003
Déjeuner de vacances, Françoise au panier, figurent parmi les douze toiles exposées au Salon de Poré sur Vie (Vendée) en 2003
Homme dans l'Arbre, Le Grand Parapluie, exposés au salon de Bourges en 2003 avec treize autres œuvres
La Cueillette de pommes, Compotiers au paysage, Compotier de cerises, Fleuriste devant la mer, exposés au Salon de Cannes de 2007

Paul Collomb, "La Belle Vue", Oil on canvas
Expositions

1948 : Salon des Moins de Trente ans
1950 : Salon de la Jeune Peinture - Salon des Indépendants
1951 : Exposition Madrid (Espagne), Salon d'Automne (sociétaire en 1955), Salon de la Jeune Peinture
1953 : Musée d'Utrecht, invité des Peintres Témoins de leur Temps
1959 : Galerie Sagot - Le Garrec à Paris, International Gallery de Chicago
1961 : Galerie Lorenceau à Paris, Salon Comparaisons, Salon d'Automne, Institut Néerlandais
1962 : International Gallery organise une expo à Chicago
1964 : Les Peintres Témoins de leur Temps, participation au groupe International d'Art Figuratif au Japon
1965 : Les Peintres Témoins de leur Temps, galerie Sagot - Le Garrec
1966 : Le Groupe des Vingt à Souillac et au musée de Cahors
1967 : Château de St Ouen, musée d'Annecy
1969 : Casa du Portugal à Paris, exposition itinérante au Canada « La Peinture Contemporaine Française », Tokyo, Manchester
1970 : Galerie Mignon Massart à Nantes - International Gallery à Chicago et à Louisville
1971 : Hong-Kong "l'Art Français"
1972 : Galerie Marcel Guiot, Galerie Alpha Vevey (Suisse)
1973 : B.W.A de Gdnynia (Pologne), Grenoble, Caracas au (Venezuela) Galerie Marcos Castillo
1974 : Galerie Marcel Guiot à Paris
1977 : Lake Forest (États-Unis)
1978 : Galerie Guiot à Paris
1980 : Galerie Marly Luxembourg
1982 : expose au 1er Salon d'Angers organisé par Jean Commère
1983 : Galerie Guiot à Paris
1984 : Expositions itinérantes au Japon
1986 : Expose ses lithographies à l'Institut Franco Japonais de Tokyo. Oyonnax, Centre Culturel Aragon
1987 : Casa de Velãsquez, Caen, Institut de France à Paris, Toulouse, Galerie d'Hermance Genève, Avignon, Wimereux Chapelle de Chevrier Salon d'Automne, Angers, Galerie des Granges à Lyon, Hong-Kong, Japon
1988 : Expo à Hong-Kong, Nîmes à la Galerie des Arts. Grenoble, Barbizon, Avignon: Galerie J.M. Menez, Salon 'Comparaisons', Versailles, Galerie Alphonse Marré à Chartres, Grenoble, 'Salon d'Automne', 'Salon de la Marine' à Paris, Galerie Triade, Salon du Dessin et de la Peinture à l'Eau, Wimereux,
1989 : Grenoble, Lyon, Florence, Saint-Jean de Monts, à partir de juin expositions itinérantes au Japon, Grenoble, Cameroun Galerie Guiot à Paris,
1990 : Toulouse, Vonnas, Thonon, Avignon, Fontainebleau, Barbizon, École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris
1991 : Lyon, Grenoble, Japon, Assemblée Nationale à Paris, Salon d'Angers, Barbizon,
1992 : Tokyo, Salon Comparaisons à Paris, Salon du Dessin et de la Peinture à l'Eau à Paris, Grenoble, Fontainebleau, Angers Rétrospective organisée par la ville
2000 : Saint-Claude Rétrospective
2003 : Musée du Montparnasse exposition sur les artistes de « La Ruche (1902-2002) », invité d'honneur du Salon International de Bourges, voyage et travail à Marrakech (Maroc), Poiré sur Vie (Vendée), invité d'honneur Salon de Bourges, Salon de Beucheley (Yvelines)
2004 : Manoir de Villedoin (36330 Velles), Galerie d'Hermance à Genève (Suisse), Donation à sa ville natale, exposition à Galerie Ex Libis à Oyonnax, exposition avec Paul Ambille, Thierry Citron, Alain Bellanger au Manoir de Villedoin à Velles dans l'Indre
2005 : Donation seconde partie à sa ville natale œuvres des années 1950-1975, Salon de Bourg en Bresse, Salon de Condé sur Noirau, Château de la Bertrandière à côté de Saint-Étienne
2006 : Nancy avec Claude Schürr et Pierre Loeb à la Galerie Les Artistes Témoins, Genève, Donation à Oyonnax période 1975-2000
2007 : Exposition à Nancy, Invité d'honneur de la Ville de Cannes, exposition au musée d'art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand, Société nationale des beaux-arts de Paris, présentation de cinq grandes toiles
2008 : Centre culturel Aragon à Oyonnax, Galerie Marie Demange le Prieuré à Rethondes


Musées et collections publiques

École des beaux-arts de Paris
École de la Casa Vélasquez (Madrid-Espagne)
Musée d'Art moderne de la ville de Paris
Musée d'Art moderne d'Utrecht (Pays-Bas)
Musée de Djakarta (Indonésie)
Musée de Tel Aviv (Israël)
Musée d'Art moderne de New-York
Musée de Bagnols-sur-Cèze
Musée de Saint-Denis
Musée de l'Ain
Musées de Poitiers
Musée de Belfort
Musée de Toulon
Musée de Besançon
Musée de l'Art Figuratif de Fontainebleau
Musée de Gdansk (Pologne)
Musée des Sables d'Olonne
Musée de Vinay
Musée de Saint Antoine
Musée d'Annecy
Musée de Saint-Maur
Fondation Desnoyer
Musée de Saint Cyprien
Bibliothèque Nationale Paris (ensemble de l'œuvre gravé)
Musée de Kwang-Ju (Corée du Sud)

source : wikipedia