Home

Retour à l'accueil - Cette page contient la biographie, une liste non exhaustive des musées ayant acquis des oeuvres et des résultats de ventes publiques du peintre

 EN VENTE AU CATALOGUE
Gustave Lino, Bouquet de fleurs 1

Biographie
Gustave Lino nait à Mulhouse le 27 octobre 1893. Adolescent, il visite souvent le musée de la ville et s'intéresse à la peinture. En 1912, à seulement 19 ans, il se rend à Marseille et découvre la lumière si particulière de la Provence. Sans qu'on sache pourquoi, il embarque pour Alger. En 1914, la guerre éclate. Lino est de nationalité allemande. C'est pour cette raison qu'il est incarcéré en Corse au couvent de Corbara. Il apprend la peinture aux cotés d'un compatriote. Il peint de nombreuses toiles et décore l'hôtel Solferino d'Ajaccio ainsi que le château de Malaspena-Massa à Belgodère.

A la fin de la guerre, il retourne à Alger. Il suit les cours de Georges Rochegrosse. Particulièrement doué, il expose à Paris dans les Salons et galeries, tels le Salon des Artistes français dès 1926 et à la galerie Danton, rue La Boétie en 1927.

Pour perfectionner sa formation, il entreprend ensuite un long séjour en Espagne où il étudie le clair-obscur. De retour en Algérie, Il parcourt le nord et le Grand Sud Algérien (Laghouat, Touggourt, El Oued entre autres...). Il s’intéresse de près à la peinture d’Albert Marquet qui le séduit particulièrement. Cette netteté tout en transparence, cette harmonie des lignes et des tons devient son idéal de perfection. Il se spécialise dans les natures mortes, les paysages algériens et les marines.

Il quitte Alger pour Bou-Saada. Après la Seconde Guerre mondiale, Lino entreprend plusieurs voyages. En Tunisie, où il s’était rendu pour quelques jours, il s’attarde six mois à Sidi-Bou-Saïd, croquant tous les recoins de la ville, saisissant au vol les habitudes des habitants. Il passera six mois aussi aux Baléares et plus tard à Majorque. Il retourne en Corse, longtemps après son internement et parcourt l’île pendant plusieurs mois. En 1954, il séjourne quelques semaines à Venise et les œuvres rapportées sont l’occasion d’une exposition qui remporte un réel succès.

Très proche du groupe dit des "Peintres de la Réalité Poétique" (Maurice Brianchon, Christian Caillard, Jules Cavaillès, Raymond Legueult, Roger Limouse, Roland Oudot, André Planson et Kostia Terechkovitch.), ami intime d'Albert Marquet (Marcelle Marquet dira de lui qu'« il réussissait les Marquet mieux que Marquet lui-même »). Également élogieux, Albert Camus dira de Gustave Lino (lors du Salon des artistes algériens de 1934) : « Ses marines, si l'on y sent l'influence de Marquet, n'en sont pas moins de véritables réussites, sensibles, fraiches et d'une seule venue ». Tout cela dans le respect de cette mouvance artistique qui, comme l'écrit E. Cazenave : « à un orientalisme rêvé les Artistes d'Algérie opposent un orientalisme vécu ». Sa palette est particulièrement colorée, souvent linéaire, avec une prédilection pour les bleus, prenant pour motif toutes les villes et villages visités.

Mais sa créativité ne se limite pas aux paysages, c'est aussi un portraitiste accompli et son talent le fera peu à peu évoluer de l'expressionnisme à une peinture de plus en plus contemporaine dont le modernisme se révèle sur la fin de sa vie au travers de ses « Compositions ». Il s'inscrit alors dans la peinture algéroise contemporaine d'après-guerre avec : Sauveur Galliero, Jean Simian, René-Jean Clot, Pierre Pruvost, Jack Chambrin, Jean-Pierre Blanche, Pierre Clément, etc.


Devenu membre éminent de l'école d'Alger, il expose à la Galerie de l'Institut - rue de Seine à Paris en 1957, à la suite de laquelle la Ville de Paris lui achète une toile, Intérieur, qui sera exposée au Palais du Luxembourg. 

Il décède en 1961. Il obtiendra à titre posthume le dernier Grand Prix Artistique de l'Algérie en 1962.


Musées

Des oeuvres de Gustave Lino ont été acquises de nombreux musées dont le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.


Résultats de ventes




Aguttes - 20 décembre 2006 - Paris

HST "Place du gouvernement à Alger"

Dimensions :
Cm : 64,5 x 54 cm
Inch : 25 3/8 x 21 1/4 in

Prix réalisé : €14.440 (fdvi), soit $x USD ou €1x actualisé en mai 2018












Artcurial - 30 juin 2009 - Paris

HST "Le port"

Dimensions :
Cm : 65 x 55 cm
Inch : 25 5/8 x 21 5/8 in

Prix réalisé : €9.560 (fdvi), soit $x USD ou €1x actualisé en mai 2018


Artcurial - 19 juin 2013 - Paris

HST "Le port de l'Amirauté à Alger"

Dimensions :
Cm : 54 x 73 cm
Inch : 21 1/4 x 28 3/4 in

Prix réalisé : €13.000 (fdvi), soit $x USD ou €1x actualisé en mai 2018



Gros & Delelettrez - 11 décembre 2007 - Paris

Aquarelle "Terrasse à Carthage"

Dimensions :
Cm : 45 x 77 cm
Inch : 17 3/4 x 30 1/4 in

Prix réalisé : €9.560 (fdvi), soit $x USD ou €1x actualisé


Vanderkindere - 11 février 2014 - Bruxelles

HST "Jeune fille à la lecture dans un intérieur"

Dimensions :
Cm : 200,5 x 181 cm
Inch : 78 7/8 x 71 1/4 in

Prix réalisé : €5400 + 25% (frais), soit €6.750 (fdvi), soit $x USD ou €1x actualisé en mai 2018