Home

Retour à l'accueil - Cette page contient la biographie, une liste non exhaustive des livres de l'artiste ou lui étant consacrés

 EN VENTE AU CATALOGUE
Henri Rapin "Fructidor", Projet 4 saisons Mairie 15e Paris, 1924-1928
cliquer sur la photo
Biographie

Henri Rapin est né à Paris en 1873. Élève de Jean-Léon Gérôme et d'Eugène Grasset, il se dirige progressivement vers les arts décoratifs et réalise ainsi des meubles Art Nouveau qui évoluent, à partir de 1910 environ, vers le mouvement Art déco. De 1905 à 1930, il est directeur artistique du malletier Moynat. Fortement impliqué dans le renouveau des arts appliqués qui caractérise sa génération, il est nommé de 1920 à 1934 directeur artistique de l'école du Comité des dames de l'Union centrale des arts décoratifs et conseiller artistique à la Manufacture nationale de Sèvres

De 1905 à 1930, Rapin est le directeur artistique de Moynat, le plus ancien fabricant français de malles.

Pour l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925 à Paris, il compose le grand salon de réception et une salle à manger du pavillon français ainsi que des lampes en porcelaine de Sèvres. Lors de cette exposition il fait la connaissance de Camille Tharaud pour qui il dessine une vingtaine de formes et plusieurs décors présentés dès 1927 au Salon des artistes décorateurs.

Les travaux de Rapin à l'exposition et les relations de coopération avec des artistes tels que René Lalique, Max Ingrand et Raymond Subes ont également conduit à la commande directe de la conception intérieure d'une nouvelle résidence privée à Tokyo pour le prince Yasuhiko Asaka. Il dessine sept pièces : au premier étage, la grande salle, le salon, le petit salon, le vestibule et la grande salle de réception ; au deuxième étage, le living-room et le bureau du prince. On y trouve aussi des peintures et fresques murales qu'il a réalisé. Achevée en 1933, la résidence est maintenant ouverte au public et est connue sous le nom de Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo.

Lors de l'Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de 1925, le dessin de Rapin pour une malle en cuir rouge marocain est récompensé du Diplôme d'Honneur et contribue à la réputation de Moynat en tant que premier producteur de bagages de luxe de l'époque.

De 1920 à 1934, Rapin contribue également en tant que conseiller en esthétique à la Manufacture Nationale de céramique à Sèvres y créant de nombreuses formes, souvent décorées, notamment la Fontaine lumineuse en 1925 .Ses ébauches en céramique pour appareils d'éclairage connaissent un succès commercial tel, qu'il permet à la Manufacture  de réduire sa dépendance financière vis-à-vis de l'État français en 1927.

Henri Rapin met de coté la sophistication ornementale au profit d'un grand classicisme de la forme. Objet de contemplation, le vase Rapin 21 est une sphère ventrue et généreuse qui rappelle les Moon Jarre de l'art céramique coréen.


Le vase Rapin 21, créé à l'origine en grès vers 1925, est le témoignage du nouvel élan que prend la Manufacture au début du 20e siècle, afin de renouveler les formes de Sèvres et s'insérer dans le rayonnement des arts décoratifs français. Ici s’exprime un désir de sobriété et de minimalisme mettant en valeur la dimension fonctionnelle de l'objet.

Il donne également des projets à Camille Tharaud de Limoges.

Il est le maître d'œuvre de l'ensemble de la décoration de la salle des fêtes de la mairie du 15e arrondissement de Paris qui comprend staffs, sculptures, menuiseries d'art, lambris général bas, mobilier mais aussi peinture décorative périphérique de la voute représentant notamment les 4 saisons. La partie centrale de la voute, plus plane, est décorée par le peintre Octave Denis Victor Guillonnet.

 

Il réalise le chemin de croix de l'Église Saint-Martin d'Hénin-Beaumont. Cet ensemble, inauguré en 1929, constitue un des décors monumentaux de style Art Déco conservé à Paris. L'ensemble est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté ministériel du 6 avril 2011 et a fait l'objet de sa première campagne de restauration complète en 2011. À cette occasion, sous la direction de l'architecte du Patrimoine Luc Joudinaud, les immenses lacunes des toiles marouflées d'Henri Rapin (cinq lès complets) ont été restituées par l'atelier de restauration spécialisé Meriguet-Carrère.

Il décède en 1939.

Littérature

 

Henri Rapin (1873-1939), est un artiste parfaitement représentatif de la figure de l'artiste-décorateur du début du XXème siècle. Aujourd'hui méconnu, il fut pourtant un acteur majeur de la revalorisation des arts décoratifs et de la constitution d'un style moderne français. Peinture, illustration, céramique, verrerie, tapisserie, mobilier, sont autant de domaines pour lesquels Henri Rapin a fourni des modèles destinés au renouvellement des formes. Cet ouvrage présente son parcours artistique par une analyse de son évolution stylistique et de son rôle actif dans la construction et la diffusion d'un nouveau style décoratif. L'occasion de mieux comprendre la mutation entre ces deux mouvements majeurs que furent l'Art Nouveau et l'Art Déco.

Détails du livre:

ISBN-13:

978-3-330-87457-2

ISBN-10:

3330874570

EAN:

9783330874572

Langue du Livre:

Français

de (auteur) :

Agnès Naga

Nombre de pages:

276

Publié le:

26.11.2018

Catégorie:

Histoire de l'art