Home

Retour à l'accueil - Cette page contient la biographie du peintre
 EN VENTE AU CATALOGUE
Madeleine RENAUD, Aquarelle, Bouquet d'oeillets
cliquer sur la photo
Biographie



Issue d'un milieu bourgeois, Lucie Madeleine Renaud est la fille de Louis Paul Renaud et Anne Pauline Lucie Derigon. Elle entre à la prestigieuse Comédie-Française à l'âge de 21 ans, par désir d'avoir un métier et d'être indépendante. Elle épouse en 1922 le comédien Charles Granval avec lequel elle a un fils, Jean-Pierre Granval. Sur les planches, elle joue le plus souvent des rôles d'ingénue. Sa notoriété s'accroît avec l'avènement du cinéma parlant.

En 1936, elle rencontre lors du tournage du film Hélène l'acteur et metteur en scène Jean-Louis Barrault, qui deviendra son second mari le 5 septembre 1940. En 1943, ils collaborent sur la création du Soulier de satin de Paul Claudel, qu'il met en scène.

Après avoir interprété 127 rôles, elle quitte la Comédie-Française en 1946 pour fonder avec son mari la Compagnie Renaud-Barrault, qui loge au théâtre Marigny. La comédienne crée la Winnie de Oh les beaux jours de Samuel Beckett en 1963, rôle qu'elle endossera jusqu'à la fin de sa carrière. Elle joue Jean Genet, Marguerite Duras, François Billetdoux.

Entre-temps, son mari accède au poste de directeur du théâtre de l'Odéon-Théâtre de France, qu'il doit quitter après les événements de mai 1968.

À partir de 1968, la compagnie Renaud-Barrault déménage et s'installe à l'Élysée Montmartre, boulevard Rochechouart. Madeleine Renaud s'éloigne un temps de la Compagnie pour jouer aux côtés de Claude Régy dans L'Amante anglaise de Marguerite Duras. Puis elle est Maude dans Harold et Maude, rôle qu'elle tiendra longtemps, après l'installation de la Compagnie dans la gare d'Orsay désaffectée puis au théâtre du Rond-Point.

Madeleine Renaud meurt en 1994 à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, sept mois après son époux. Elle est inhumée auprès de son mari Jean-Louis Barrault au cimetière de Passy (Paris).

Elle est la tante, par alliance, de l'actrice Marie-Christine Barrault et la grand-tante de l'historien Antoine Boulant.





Filmographie

1922 : Molière, sa vie, son œuvre de Jacques de Féraudy (documentaire) : elle-même
1922 : Vent debout de René Leprince
1926 : La Terre qui meurt de Jean Choux : Roussille Lumineau
1931 : Jean de la Lune de Jean Choux : Marceline
1931 : La Couturière de Lunéville de Harry Lachman : Anna Tripied / Irène Salvago
1931 : Serments de Henri Fescourt : Maria
1931 : Mistigri d'Harry Lachman : Nell "Mistigri" Marignan
1932 : La Belle Marinière de Harry Lachman : Marinette
1933 : Boubouroche de André Hugon (moyen métrage) : Adèle
1933 : Le Tunnel de Curtis Bernhardt : Mary MacAllan
1933 : Le Voleur de Maurice Tourneur: Marise Voisin
1933 : Primerose de René Guissart : Primerose
1933 : La Maternelle de Jean Benoît-Lévy : Rose
1934 : La Marche nuptiale de Mario Bonnard : Grâce de Plessans
1934 : Maria Chapdelaine de Julien Duvivier : Maria Chapdelaine
1934 : Un soir à la Comédie-Française de Léonce Perret (court métrage documentaire) : elle-même
1936 : Les Petites Alliées de Jean Dréville : Célia
1936 : Les Demi-vierges de Pierre Caron : Jeanne de Chantel
1936 : Hélène de Jean-Benoît Lévy et Marie Epstein : Hélène Wilfur
1936 : Cœur de gueux de Jean Epstein : Claude
1937 : L'Étrange Monsieur Victor de Jean Grémillon : Magdeleine Agardanne
1940 : Remorques de Jean Grémillon : Yvonne Laurent
1943 : Lumière d'été de Jean Grémillon : Cricri
1943 : L'Escalier sans fin de Georges Lacombe : Emilienne Périer
1943 : Le ciel est à vous de Jean Grémillon : Thérèse Gauthier
1944 : De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain de Sacha Guitry : récitante
1951 : Le Plaisir de Max Ophüls - sketche La Maison Tellier : Julia Tellier
1960 : Le Dialogue des carmélites de Raymond Léopold Bruckberger et Philippe Agostini : la première prieure
1962 : Le Jour le plus long (The Longest Day) de Ken Annakin, Andrew Marton et Bernhard Wicki : la mère supérieure
1968 : Le Diable par la queue de Philippe de Broca : la marquise
1971 : L'Humeur vagabonde d'Édouard Luntz : la mère de Benoît
1972 : La Mandarine d'Édouard Molinaro : Madame Boulard, dite "Mémé Boule"
1976 : Des journées entières dans les arbres de Marguerite Duras : la mère
1988 : La Lumière du lac de Francesca Comencini : la grand-mère

Télévision

1964 : La Confidence fausse de Marivaux, réalisation Jacques-Gérard Cornu
1974 : Les Enquêtes du commissaire Maigret, épisode : Maigret et la grande perche de Claude Barma
1976 : Christophe Colomb de Jean-Paul Carrère : Isabelle la Catholique
1978 : Harold et Maud de Jean-Paul Carrère : Maude
1982 : Le Soulier de satin d'Alexandre Tarta : Dona Honoria
1983 : Jean-Louis Barrault, un homme de théâtre de Muriel Balasch (documentaire, participation)
1984 : Lettres d'une mère à son fils de Georges Bensoussan : la mère
1985 : C'était comment déjà d'Hervé Baslé : Mme Lescot
1990 : Oh ! Les beaux jours d'Alexandre Tarta : Winnie


Théâtre- Comédie-Française

Entrée à la Comédie-Française en 1921
Sociétaire de 1928 à 1945
374e sociétaire

1920 :
La Mort enchaînée de Maurice Magre
Paraître de Maurice Donnay
Hernani de Victor Hugo
Juliette et Roméo d'André Rivoire
Le Cid de Corneille
Le Joueur d'illusion de Marcel Girette
La Marche nuptiale d'Henri Bataille
Les Deux Écoles d'Alfred Capus

1921 :
Le Sicilien ou l'Amour peintre de Molière
Un ennemi du peuple de Henrik Ibsen
Le Médecin malgré lui de Molière
Le Flibustier de Jean Richepin
La Robe rouge d'Eugène Brieux
Les Femmes savantes de Molière
À quoi rêvent les jeunes filles d'Alfred de Musset
Les Fresnay de Fernand Vandérem
Ruy Blas de Victor Hugo
Le Voyage de monsieur Perrichon d'Eugène Labiche et Édouard Martin
Gringoire de Théodore de Banville
La Fille de Roland d'Henri de Bornier
Le Dépit amoureux de Molière
On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset
Il ne faut jurer de rien d'Alfred de Musset
Monsieur de Pourceaugnac de Molière
Circé d'Alfred Poizat
Mélicerte de Molière

1922 :
L'Avare de Molière
Dom Juan de Molière
La Comtesse d'Escarbagnas de Molière
Psyché de Molière, Pierre Corneille et Philippe Quinault
Le Mariage de Figaro de Beaumarchais
Les Plaideurs de Racine
Il était une bergère d'André Rivoire
Riquet à la houppe de Théodore de Banville
Amoureuse de Georges de Porto-Riche
Socrate et sa femme de Théodore de Banville
Le Légataire universel de Jean-François Regnard
Les Fourberies de Scapin de Molière
L'amour veille de Gaston Arman de Caillavet et Robert de Flers
L'Abbé Constantin d'Hector Crémieux et Pierre Decourcelle
L'Ami Fritz d'Erckmann-Chatrian
L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard
La Course du flambeau de Paul Hervieu
Le Monde où l'on s'ennuie d'Émile Pailleron

1923 :
Le Baiser de Théodore de Banville
Monsieur Bretonneau de Gaston Arman de Caillavet et Robert de Flers
Le Klephte d'Abraham Dreyfus

1924 :
Le Rez-de-chaussée de Julien Berr de Turique
L'Amiral de Jacques Normand
L'Épreuve de Marivaux
La Bonne Mère de Jean-Pierre Claris de Florian
La Dépositaire d'Edmond Sée, Théâtre de l'Odéon
Le Carnaval des enfants de Saint-Georges de Bouhélier
Paraître de Maurice Donnay
L'École des femmes de Molière
Maman Colibri d'Henri Bataille
La Mégère apprivoisée de Shakespeare
La Part du roi de Maurice Donnay

1925 :
Hedda Gabler d'Henrik Ibsen
Le Flibustier de Jean Richepin
Le Bonhomme jadis d'Henri Murger
La Nuit des amants de Maurice Rostand
Le Malade imaginaire de Molière
Le Barbier de Séville de Beaumarchais

1926 :
L'Ami des femmes d'Alexandre Dumas fils
Le Secret de Polichinelle de Pierre Wolff
Barberine d'Alfred de Musset, mise en scène Émile Fabre
Le Bon Roi Dagobert d'André Rivoire

1927 :
La Brebis d'Edmond Sée
Le Soldat de plomb et la danseuse de papier de Maurice Magre
Kéroubinos de Paul Nigond

1928 :
La Tour Saint-Jacques de Rosemonde Gérard
Sapho d'Alphonse Daudet
Les Noces d'argent de Paul Géraldy
Lorenzaccio d'Alfred de Musset
Les Trois Sultanes de Charles-Simon Favart
La Reine Fiammette de Catulle Mendès

1929 :
Puisque je t'aime d'Eugène Brieux
Le feu qui reprend mal de Jean-Jacques Bernard

1930 :
Les Romanesques d'Edmond Rostand
Les Trois Henry d'André Lang, mise en scène Émile Fabre
La Nuit de mai d'Alfred de Musset
Les Demoiselles de Saint-Cyr d'Alexandre Dumas

1931 :
La Belle Aventure de Gaston Arman de Caillavet, Robert de Flers, Étienne Rey
On ne saurait penser à tout d'Alfred de Musset

1932 :
Le Voyageur et l'amour de Paul Morand
Hamlet de Shakespeare
Baisers perdus d'André Birabeau
Le Secret d'Henri Bernstein

1933 :
La Chance de Françoise de Georges de Porto-Riche
L'Arlésienne d'Alphonse Daudet

1934 :
Barberine d'Alfred de Musset, mise en scène Émile Fabre
La Double Inconstance de Marivaux
La Couronne de carton de Jean Sarment
Martine de Jean-Jacques Bernard, mise en scène Émile Fabre

1935 :
L'Impromptu de Versailles de Molière
Polyphème d'Alfred Samain

1936 :
Hedda Gabler d'Henrik Ibsen, mise en scène Lugné-Poe
Le Chant du berceau de Gregorio Martinez Sierra
L'Âne de Buridan de Gaston Arman de Caillavet et Robert de Flers, mise en scène Pierre Bertin
Le Chandelier d'Alfred de Musset, mise en scène Gaston Baty

1937 :
Boubouroche de Georges Courteline, mise en scène Fernand Ledoux
Le Simoun d'Henri-René Lenormand
George Dandin de Molière

1938 :
Le Vieil Homme de Georges de Porto-Riche
Les Fausses Confidences de Marivaux, mise en scène Maurice Escande
L'Âge ingrat de Jean Desbordes, mise en scène Julien Bertheau
Iphigénie de Racine, mise en scène Marie Ventura
Cantique des cantiques de Jean Giraudoux, mise en scène Louis Jouvet

1939 :
Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, mise en scène Charles Dullin

1940 :
Le Cid de Corneille, mise en scène Jacques Copeau

1941 :
La Gageure imprévue de Michel-Jean Sedaine, mise en scène Pierre Bertin
Feu la mère de Madame de Georges Feydeau, mise en scène Fernand Ledoux

1942 :
Un caprice d'Alfred de Musset, mise en scène Maurice Escande
Le Barbier de Séville de Beaumarchais, mise en scène Pierre Dux
La Reine morte d'Henry de Montherlant, mise en scène Pierre Dux

1943 :
Boubouroche de Georges Courteline
Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault

1944 :
Hommage à Molière
La Seconde Surprise de l'amour d'Alfred de Musset, mise en scène Pierre Bertin
Les Fiancés du Havre d'Armand Salacrou, mise en scène Pierre Dux
Barberine d'Alfred de Musset, mise en scène Jean Meyer

1945 :
Martine de Jean-Jacques Bernard, mise en scène Émile Fabre
La Navette d'Henry Becque, mise en scène Émile Fabre
Les Mal-aimés de François Mauriac, mise en scène Jean-Louis Barrault


Compagnie Renaud-Barrault

1946-1959 : 39 pièces au Théâtre Marigny
1959-1969 : 29 pièces à l'Odéon- Théâtre de France
1970-1974 : 6 pièces au Théâtre Récamier
1974-1980 : 13 pièces au Théâtre d'Orsay
1981-1989 : 12 pièces au Théâtre Renaud-Barrault


Décoration

1957 : Officier de l'ordre des Arts et des Lettres. Madeleine Renaud-Barrault et Jean-Louis Barrault furent tous deux nommés directement officiers, lors de la toute première promotion de l'ordre le 24 septembre 1957.


Prix

1934 : Grand prix du cinéma français pour Maria Chapdelaine
1964 : prix du Syndicat de la critique : meilleure comédienne pour Oh les beaux jours
1972 : Grand Prix national du théâtre